Le poireau de Sologne

Son histoire

  • Le poireau proviendrait du Moyen-Orient mais ses origines précises restent très floues. Il était déjà cultivé dans l’Égypte ancienne où il symbolisait la victoire : le pharaon Kheops en offrait à ses meilleurs guerriers.
  • Les Romains l’appréciaient beaucoup. Le tristement célèbre empereur Néron en consommait en grande quantité pour adoucir ses cordes vocales. Cela lui valut le nom de « porrophage ».
  • Il fut introduit en Grande-Bretagne par les Romains. Lors d’une guerre, les soldats gallois en avaient planté dans leurs chapeaux comme signe de reconnaissance. Cela leur valut la victoire. C’est ainsi qu’il devint le symbole du pays de Galles.

Pour mieux le connaître...

Le poireau est cultivé dans les sols sableux de la Sologne. Le climat ainsi que le terroir de production, caractérisé par un sol sablo-limoneux,  sont particulièrement adaptés à la production des poireaux .

 

Ce terroir et le travail très technique permettent d’obtenir des poireaux avec une belle longueur de blanc.

 Notre « Coeur de poireaux » est obtenu en sélectionnant la partie la plus noble des poireaux : son fût, autrement appelé “Blanc de Poireau” !

 

Le saviez-vous?

L’expression populaire « poireauter » nous vient du XIXesiècle. On disait alors « planter son poireau » pour dire qu’on attendait longtemps. Cette expression traduit à la fois l’image du poireau planté droit, immobile, et celle de la personne qui attend et qui « reste plantée ».

Quand est-il cultivé?

Comment cultive-t-on le poireau ?

Le poireau se sème en pépinière, sauf pour les poireaux les plus précoces qui sont plantés en champs.

Pendant la pousse, l’entretien consiste à amender la terre en substances nutritives et à lutter contre les nuisibles.

La récolte est effectuée mécaniquement ou à la main.

Les poireaux récoltés sont acheminés en ateliers de conditionnement. Plusieurs étapes se succèdent pour leur préparation : lavage, triage, sélection selon le calibre, taille des racines et des feuilles, emballage.